Investir dans du neuf présente des atouts non négligeables. Outre le fait qu’une nouvelle maison soit toujours plus attractive en termes d’esthétique et de confort, ce sont surtout les avantages fiscaux et financiers qui motivent ce choix. En quoi il est bénéfique de miser sur un nouveau bâtiment dans le cadre de son projet immobilier ? Faisons le point !

Le neuf, pour un investissement sécurisé

Le premier avantage par rapport à l’achat d’un bâtiment neuf, c’est la tranquillité. Lorsqu’un promoteur conçoit et met en vente des biens, il est cadré par les normes imposées en termes de performance énergétique, de qualité des matériaux, etc. Et c’est ce même promoteur programme immobilier qui s’occupera des démarches nécessaires et des frais à payer pour les éventuels défauts de construction.

Le choix du neuf constitue donc un gage de sécurité ; ce qui n’est pas le cas pour un logement ancien. En effet, avec ce dernier, les travaux de rénovation sont toujours à la charge de l’investisseur, quel qu’en soit le coût, et qu’il soit question de défauts visibles à l’œil nu ou de vices cachés.

La réduction des impôts, un des plus grands avantages du neuf

En France, les autorités encouragent les particuliers et professionnels à investir dans du neuf en leur accordant des avantages fiscaux considérables. Deux dispositifs sont en vigueur à cet effet, dépendamment des types de biens en question :

  • Le programme Censi-Bouvard

L’acheteur bénéficie ici d’une réduction d’impôt à hauteur de 11% du coût d’acquisition hors taxe. En même temps, il a la possibilité de récupérer la TVA immobilière de 20%, mais à condition de s’engager à louer le bien pendant 9 ans. Ce projet reste applicable pour les loueurs en meublé non professionnels et pour les biens loués meublés en résidence de services.

  • La loi Pinel

Cette loi permet à l’investisseur de profiter d’une déduction fiscale de 12%, de 18% ou de 21% du prix d’achat du logement. Ce retranchement dépend évidemment des durées de mise en location minimales qui sont respectivement de 6, 9 ou 12 ans. Quant aux logements concernés, il s’agit notamment de ceux loués non meublés, se trouvant dans les zones géographiques concernées par le programme.

La possibilité d’investir à crédit

L’investissement immobilier peut se faire à crédit, que le bien soit disponible de suite ou proposé sur plan pour une vente ultérieure. Tant que le prêt a pour finalité l’acquisition d’un bien neuf, les institutions financières n’hésitent pas à faire confiance aux emprunteurs. La somme mise à disposition permettra alors de couvrir l’achat de la maison, ainsi que le loyer assurant tout ou une partie des mensualités de remboursement. Lorsque le prêt arrive à son terme, l’acquéreur dispose de suite d’un patrimoine immobilier stable, avec préservation de son épargne personnelle. C’est ce que les acteurs dans le monde du financement appellent « effet de levier du crédit ».

La rente locative, un privilège pour l’acquéreur

Si l’acquéreur a eu recours à un prêt pour l’achat d’un appartement ou d’une maison neuve, il peut bénéficier d’une rente locative. En pratique, lorsque le crédit immobilier est remboursé en totalité, il perçoit des loyers bruts sur lesquels il profite d’un abattement de 30%. Ce système limite évidemment le principe d’imposition sur les revenus fonciers et consolide l’intérêt de la rente locative. Il faut noter, en passant, que l’abattement est à hauteur de 50% en LMNP (Loueurs en Meublé Non Professionnels) avec le régime BIC.

Le neuf, un autre moyen d’alléger les frais de notaire

L’un des principaux atouts d’une acquisition neuve est l’allègement des frais de notaire. Si le montant s’élève à 7% du prix d’achat pour un bien ancien, celui-ci tourne autour de 1,5 ou 2% pour un bâtiment neuf. Cette différence paraît minime, mais elle peut correspondre à plusieurs milliers d’euros d’économies, dépendamment du coût de la maison ou de l’appartement en question. Et surtout, l’acheteur est exonéré de taxe foncière sur le logement nouvellement acquis pendant les deux premières années qui suivent l’achat.

Avec tous les privilèges que procure un logement neuf, il y a de quoi y focaliser son projet immobilier. Le coût d’acquisition est relativement plus élevé, certes, mais un bien ancien n’est pas pour autant plus intéressant en termes de sécurité, de taxe et de frais divers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici